17.06.2020«Chez nous au Cisalpin, il y avait une ambiance fantastique!» Le projet Barzettes 2025 redonnera vie au quartier

cisalpin-hiver

D’ici septembre, le Cisalpin aura disparu. Démoli, le lieu symbolique laissera place à un grand projet de refonte du quartier des Barzettes, en lien avec les Championnats du monde de ski que Crans-Montana souhaite accueillir une nouvelle fois. Rita Clivaz se souvient: «Au Cisalpin, nos clients se sentaient comme à la maison!»

Le Cisalpin fut d’abord un mayen, puis une pension et, enfin, le lieu phare des Championnats du monde de ski alpin de 1987. Jean-Pierre Clivaz avait acheté la pension Solalp située stratégiquement au pied de la télécabine des Violettes.

«Le Cisalpin organisait d’abord des camps de ski pour le Collège du Léman et l’école de Roches. Nous avons rapidement ouvert aux clients individuels», raconte Rita Clivaz, son épouse. Ceux qui se souviennent du restaurant La Trappe vous le confirmeront: «Il y avait une ambiance fantastique!» On y parlait ski, politique et souvent... suisse allemand (Rita Clivaz est Saint-Galloise).

Camps d’entraînement pour le ski alpin d’abord, puis ski de fond en été: «Les équipes nationales de Suisse, Suède et même d’Allemagne de l’est venaient pour s’entraîner à la Plaine Morte. Ce glacier était pour les skieurs le plus bel endroit au monde!» Puis il a commencé à fondre… Les équipes nationales sont allées ailleurs.

Le couple et ses trois enfants vivent sur place. «Nos clients se sentaient comme à la maison.» Les lieux ont vibré aux émotions des 29e Championnats du monde de ski en 1987, et pendant les années de préparation: Jean-Pierre Clivaz présidait le comité d’organisation.
Après le décès de son mari, en 1994, suite à une longue maladie, les enfants n’étaient pas prêts pour reprendre le flambeau. Le Cisalpin a fermé définitivement en 2004.

Parce que l’hôtellerie, c’est sa vie, Rita Clivaz coule aujourd’hui une retraite heureuse active: on la retrouve souvent derrière le four à raclette ou le buffet du restaurant Le Mayen. C’est un peu l’ambiance du Cisalpin qu’on retrouve dans l’établissement de son fils Jean-Daniel et de sa belle-fille Nicole.

Rita Clivaz se réjouit qu’un hôtel se développe sur la place vide que laisse le Cisalpin: le quartier retrouvera la belle animation d’antan! Le projet veut renforcer l’attractivité de la Plaine Morte, «Top of Crans-Montana». Barzettes 2025 est le projet phare de la candidature de Championnats du monde.