03.04.2020«Votre santé nous préoccupe». Avec sa helpline, la Commune de Crans-Montana aide les personnes confinées

«Votre santé nous préoccupe. Afin de vous aider au mieux à traverser cette période indéterminée de confinement, une helpline a été mise en place pour vous aider.» Plus de 2600 lettres ont été envoyées le 18 mars, adressées aux personnes ayant 65 ans et plus:  la Commune de Crans-Montana a souhaité rapidement apporter des solutions d’aide aux personnes à risque qui se protègent en restant chez elles. Achats de première nécessité, de médicaments, transport chez le médecin ou autre: la helpline et la chaîne de solidarité se sont mises rapidement en place et avec efficacité.

 

Huit personnes se relaient au téléphone: Jacqueline, Mado, Christine, Carine, Nicole, Stéphanie, Emeline et Marie-Valentine. La ligne d’écoute destinée aux habitants de la Commune de Crans-Montana (027 486 18 34) est ouverte du lundi au vendredi de 9 heures à 12 heures. Le système mis en place permet de ne pas laisser un appel arriver sur une ligne occupée.

«La première semaine, nous avons reçu une nonantaine d’appels, indique Romaine Duc-Bonvin, conseillère communale en charge de la Santé et du social. La moitié des appels concernait des demandes de renseignements. Il y a eu aussi des demandes pour faire des achats, pour un transport, etc.»

La helpline: un relais

Pour les achats de produits de consommation, la Commune fait appel au réseau mis en place par l’entreprise Taillens qui se charge des livraisons et de l’encaissement par carte de crédit, Twint ou facture. Certaines commandes sont traitées directement par un membre de l’équipe communale, qui livre à domicile. Olga Bagnoud, qui habituellement conduit un bus pour les écoliers, explique: «Je leur téléphone pour annoncer mon arrivée. Je laisse les marchandises devant la porte. J’ai aussi demandé aux enfants du village un dessin pour donner un message de réconfort à ces gens confinés chez eux.»

 

La Commune dispose aussi d’une liste de bénévoles qu’elle contacte selon les demandes: la helpline fait office de relais, un maillon d’une chaîne particulièrement précieuse en ces temps difficiles pour beaucoup de monde.

Besoin de parler

«Très vite, confie Romaine Duc-Bonvin, nous avons perçu que les gens avaient simplement besoin de parler, de poser des questions sur ce qu’il faut faire, ce qu’il faut éviter, sur l’évolution de la situation: ces échanges au téléphone les rassurent. Nous prenons le temps d’écouter, de discuter, de chercher des solutions; on s’aperçoit que ces échanges apaisent nos citoyens et résidents qui sont confinés chez eux.» Si une ligne de secours social comme le 143 répond justement à ce type de préoccupation, elle se fait dans le complet anonymat; la helpline communale est un véritable échange: «Nous faisons aussi des appels pour discuter et nous assurer que tout va bien. En effet, certaines personnes ne peuvent plus sortir se balader ou n’ont pas forcément des amis ou de la famille à proximité, et donc elles ne voient personne. Ces prises de contacts leur apportent du réconfort et une présence dans leur journée. Elles savent que nous sommes là et qu’elles peuvent nous appeler pour demander de l’aide.»

La Commune maintiendra active cette ligne téléphonique le temps nécessaire. Les demandes peuvent être de toute sorte: «On cherche à chaque fois une solution!»

Restez à la maison!

Il est indispensable que les personnes à risque (et les personnes âgées) se protègent en restant à la maison. Le Conseil de la Commune de Crans-Montana s’adresse à chacun d’eux : «Surtout, prenez bien soin de vous, de votre santé et de celle de vos proches, avant le retour des beaux jours.»

Le président du Gouvernement valaisan demande aussi à chacun de rester à la maison: «A l’approche de Pâques et des beaux jours, note Roberto Schmidt, vous aurez peut-être envie de profiter du soleil et de la douceur pour partir en balade ou vous rendre dans vos mayens. Mais il est impératif de continuer à suivre strictement les règles de comportement, de limiter nos déplacements, de rester en famille et de renoncer aux invitations et aux courses inutiles. Courage à toutes et à tous… et prenez soin de vous et de vos proches.» (Source: Nouvelliste)

Message de la présidente de la Société médicale du Valais: «Concernant les populations les plus âgées, note Dresse Lehky Hagen, je leur conseille d’éviter au maximum les sorties, et de se tenir à distance au cas où elles croisent du monde. Il est important que les aînés et les personnes à risque acceptent l’aide de la famille, des amis et des bénévoles pour faire les commissions, notamment afin de limiter au maximum les contacts avec d’autres personnes. Les personnes qui disposent de terrasses ou de balcons à leur domicile sont invitées à profiter du soleil en toute sécurité.» (Source: Nouvelliste)