01.04.2020En une nuit, Taillens a appris un nouveau métier pour livrer achats et repas à domicile

covid19_livraison_taillens_01042020

En une nuit, ils ont monté le projet. Quand les autorités ordonnent la fermeture de tous les cafés, tea-rooms, restaurants et autres commerces ne vendant pas de produits de première nécessité, Nicolas Taillens sort de sa boulangerie et contacte ses voisins Branko Gunevski et Florian Bonvin. Objectifs: organiser très vite un service de livraison à domicile. Notamment pour répondre aux besoins des gens qui appellent la hotline mise sur pied par la Commune de Crans-Montana.

 

Ce nouveau métier, il l’apprend sur le tas : «On n’est pas comme les facteurs habitués à faire ce genre de tournée… Mais aujourd’hui, on est capable de livrer de tout, sauf la viande et le poisson qui posent un problème avec la chaîne du froid», raconte Nicolas Taillens.  

«Rendre service à nos clients»

Quelques jours après que le Conseil fédéral a demandé aux retraités de ne plus sortir de chez eux et à toute la population de privilégier le télétravail à domicile, différentes aides se sont mises en place pour que tout le monde puisse s’approvisionner. «Nourrir la population, je le ressens comme un devoir moral, confie Nicolas Taillens. On est là pour rendre service à la clientèle qui nous fait vivre toute l’année.» Le magasin de Branko fournit tous les produits de première nécessité (même le papier WC…), la Laiterie au Petit Chalet tous les produits laitiers, du laboratoire de la famille Taillens sortent pains, pâtisseries et autres produits de boulangerie, des cuisines du Farinet partent des menus du jour prêts à être livrés; Taillens fait aussi appel à d’autres fournisseurs locaux selon les demandes des clients.

Tous les jours de la semaine, un chauffeur avec un(e) aide fait la tournée des trois communes de Crans-Montana, Lens et Icogne, descend même jusqu’à Sierre, pour apporter les courses et des repas. Les paiements se font en cash (que les clients déposent dans la boîte aux lettres), par carte de crédit, Twint ou sur facture envoyée à la fin du mois.

«Il faudra tirer des leçons»

La gamme de produits du boulanger-confiseur est riche, mais rien à voir avec ce qu’on trouvait sur l’étal des tea-rooms. «Cela faisait deux ans que je demandais à mes équipes de réfléchir pour voir comment réduire notre assortiment devenu trop vaste. Et là, d’un coup, on a dû le faire et on a réussi!» C’est comme le télétravail, que l’entreprise familiale évoquait depuis un certain temps déjà, mais sans passer à l’acte. Là aussi, quelques heures ont suffi pour apprendre à travailler différemment. «On devra tirer des leçons de ce qui se passe maintenant… Il ne faudra pas oublier.» 

Le savoir-faire dans l’urgence avec Valais Excellence

Savoir agir dans l’urgence, ça se prépare, ça se teste. Labellisée Valais Excellence depuis plusieurs années, l’entreprise Taillens n’avait toutefois pas imaginé le scénario d’une pandémie... Mais les procédures de réflexion mises en place avec la certification ont été utiles pour organiser l’entreprise lors du «corona-shutdown». «Jamais on n’aurait pensé cela possible… Heureusement, on sort de deux très bons mois économiquement parlant: on va pouvoir tenir un peu, mais pas très longtemps. Imaginez que, normalement, on devrait être en ce moment en haute saison touristique!» Et que Pâques devait arriver en synonyme de belles perspectives économiques pour toute la station…

Un combat sanitaire. Et économique

Sur la centaine de collaborateurs qu’emploie l’entreprise Taillens, une grande partie est aujourd’hui en chômage technique. «Je ne vois pas comment on peut sortir de cette épreuve sans dégâts», soupire Nicolas Taillens, inquiet pour Crans-Montana et l’ensemble de l’économie. «En deux semaines, on peut détruire ce que mes parents et mes grands-parents ont mis 75 ans à créer! On mène un combat sanitaire, mais un combat économique aussi.»

Joyeuses Pâques quand même!

Mais place, pour le moment, à la préparation des fêtes de Pâques : «Cette année, il sera compliqué de partir à la chasse aux œufs. Comme vous avez été particulièrement sages et raisonnables, et que vous êtes restés chez vous, c’est le Lapin de Pâques qui se déplacera pour vous livrer œufs, lapins, poussins, vaches, poules et autres douceurs de Pâques.»


Taillens :
Téléphone : 027 485 40 30
Infos sur le site internet. Commande par mail info@boulangerietaillens.ch

Laiterie au Petit Chalet : 
027 481 22 46  ou par e-mail contact@laiterieaupetitchalet.ch

Branko alimentation:
Téléphone: 027 481 80 44 – 027 480 37 75

 

Collaboration avec la Hotline de la Commune

Dès lundi 23 mars, après avoir écrit aux 2600 retraités installés sur le territoire, la Commune de Crans-Montana a mis en place une hotline destinée aux personnes confinées (65 ans et plus, personnes à risque). Il s’agit de répondre aux demandes de ces gens qui ne peuvent sortir pour faire leurs courses, pour aller à la pharmacie, etc. Les membres de la Commission sociale se relaient pour répondre du lundi au vendredi de 9 heures à 12 heures. La liste des courses est ensuite confiée à Taillens qui s’occupe des livraisons. 

Plus d’informations ici.