04.12.2019Des fusées de l'EPFL et de l'EPFZ à Crans-Montana avant leur participation à la Spacesport America Cup

spacesport-america-cup-rafal-hys-epfl

Crans-Montana à la conquête de l’espace! Des repérages seront organisés durant la deuxième quinzaine de décembre; des tests devraient ensuite avoir lieu (durant le premier semestre 2020) depuis le Funitel qui permet de monter au glacier de la Plaine-Morte. Non, on ne vous parle pas ici du tournage d’un film de science fiction, mais bien de recherche scientifique et d’innovation technologique, en partenariat avec les Écoles polytechniques de Lausanne et Zurich!

Photo: de gauche à droite, Rafal HYS, délégué à la promotion économique de l’ACCM, Albéric de Lajarte, membre du comité ERT et Baptiste de Christen, président de l’ERT (30 octobre 2019).

L’Association des Communes de Crans-Montana (ACCM) se lie à des étudiants de l’École Polytechnique Fédérale de Lausanne (EPFL) pour un partenariat inédit dans le domaine de l’innovation spatiale. En juin 2020, les étudiants en Bachelor de l’EPFL Rocket Team, concourront avec leur fusée «Bella Lui» - du nom du sommet surplombant la station valaisanne – à la Spacesport America Cup. De même, l’École Polytechnique Fédérale de Zürich (ETH, EPFZ) et son association ARIS, avec qui l’ACCM collabore aussi très activement, y participera avec sa fusée «Euler».

Tests en Suisse puis compétitions aux USA

La Spacesport America Cup aura lieu en juin 2020 au Nouveau-Mexique (USA), avec notamment Virgin Galactic et Boeing comme partenaires stratégiques. Les premiers tests relatifs aux fusées concourant à cette occasion auront lieu sur les hauts de la station dès la fin de l’année, grâce à la nouvelle collaboration entre Crans-Montana et les Écoles Polytechniques Fédérales. L’association ARIS de l’ETH sera aussi présente à Crans-Montana, travailant étroitement avec l’EPFL Rocket Team pour la conception de leur fusée respective.

Lancer et récupérer sa fusée à des endroits précis dans l'espace et sur Terre

Basé sur un système de points, les divers objectifs de la compétition américaine se résument dans les grandes lignes à lancer puis à stabiliser une fusée à une altitude prédéterminée avant de la rapatrier, avec sa charge, à un lieu précis donné.

Finaliste de la compétition l’an passé, ARIS ambitionne d’y présenter sa première fusée supersonique «Euler», qui devrait atteindre 30'000 pieds, alors que l’EPFL Rocket Team poursuit la conception de sa fusée subsonique «Bella Lui», destinée à atteindre le premier palier de 10'000 pieds avec une charge de minimum 4 kg, composée de levures génétiquement modifiées. L’EPFL Rocket Team espère ainsi dessiner et développer un capteur de vie, destiné à l’exploration spatiale et au domaine biomédical.

Quant à ARIS, on ne parle plus d’innovation mais d’ultra-innovation, «Euler» étant censée transporter à son bord de l’antimatière, potentiel futur carburant des vaisseaux spatiaux qui permettront à l’Homme de devenir une espèce interplanétaire, voire interstellaire, un jour peut-être?

Des tests à la Plaine-Morte

Afin de tester leurs technologies, les deux équipes sont attendues la deuxième semaine de décembre pour un repérage. Il est toutefois d’ores et déjà convenu de procéder à des tests depuis le funitel du glacier de la Plaine-Morte, accessible et propice à ces derniers de par son isolement. Les Lausannois y prévoient d’ailleurs des «drop tests» durant les semaines suivantes, en fonction de la météo. D’autres tests techniques sont attendus durant le premier semestre 2020.

Ainsi, si ce nouveau partenariat amène une nouvelle vague d’innovation à Crans-Montana, c’est aussi une occasion de réunir les divers acteurs de celle-ci autour d’un projet commun. Dans ce cadre, le Service de la promotion économique de l’ACCM se réjouit de pouvoir compter sur la société de remontées mécaniques de Crans-Montana-Aminona SA (CMA) en tant que partenaire technique, lui mettant à disposition le funitel de la Plaine-Morte et son aide logistique.

Crans-Montana, terre d’accueil d’entrepreneurs actifs dans l’innovation

Réunir des Écoles Polytechniques sur un même site fait partie de la stratégie mise en place par la station et son délégué à la promotion économique, Rafal Hys, pour repositionner Crans-Montana comme destination non seulement touristique, mais aussi hôte de nouveaux pôles économiques. Redéfinie comme un lieu de recherche et de développement de haute technologie, la station espère attirer toujours plus de nouvelles sociétés pionnières dans les domaines de l’innovation. Le but? Faire de Crans-Montana une terre d’accueil pour les nouvelles générations d’entrepreneurs, au cœur d’un panorama idyllique.

Se rapprocher d’industries à la pointe de la technologie

Afin de partager les retombées de ce partenariat à l’échelle cantonale, l’ACCM est en contact avec l’association Avenir Industrie Valais qui pourrait aussi se rendre aux Etats-Unis en juin 2020. Cette action aurait pour but de se rapprocher d’industries à la pointe de la technologie afin de discuter d’une éventuelle implémentation d’entreprises futuristes en Valais.

Des démarches ont déjà été entamées auprès de l’Office Fédéral de l’aviation civile (OFAC) afin que l’EPFL Rocket Team et ARIS puissent procéder à des tests de lancement de fusées prototypes depuis la Plaine-Morte. Et, finalement, comme ARIS ne se cache pas de vouloir faire voler un étudiant en orbite basse d’ici 2029, on se dit qu’un jour, on verra peut-être vraiment des Valaisans dans l’espace…