11.02.2020Réforme de la gouvernance intercommunale: l’ouvrage est sur le métier

Site home 4

Comment améliorer le système de gouvernance de la région de Crans-Montana que gèrent trois communes? Comment faire évoluer la gouvernance de la région pour qu’elle corresponde aux besoins et aux attentes en 2020? Ces questions ont conduit le Comité directeur de l’Association des Communes de Crans-Montana à mandater la Commission Structure de l’ACCM afin qu’elle analyse la situation actuelle et qu’elle propose des pistes pour se projeter dans l’avenir.

 

Le professeur Nils Soguel de l’Institut de Hautes Études en administration public (IDHEAP) et le Dr Gilles Léchot du cabinet Compas Management Services ont accompagné ces démarches, apportant un regard d’experts reconnus et neutres. Ils ont identifié les situations problématiques actuelles, établi un diagnostic stratégique et, en août 2019, présenté différentes alternatives possibles aux Conseils communaux de Lens, Icogne et Crans-Montana réunis.

Le résultat de cette étude, basée sur une démarche menée avec les représentants des trois Communes, montre que la variante «Coordination intercommunale» est à privilégier.

Début septembre 2019, le Conseil municipal de Crans-Montana s’est déterminé, à l’unanimité, sur l’alternative qui lui semble la meilleure et qui est plébiscitée par l’étude, celle de la «Coordination intercommunale».

Après discussion avec les communes voisines de Lens et Icogne, le 20 janvier dernier, il a été convenu que le chantier pouvait se poursuivre dans cette direction.

Il s’agit maintenant d’approfondir la stratégie de la «Coordination intercommunale».

La Commission Structure de l’ACCM, appuyée par les experts qui ont conduit la première phase de l’étude, a été chargée de ces travaux. Le travail consiste à préciser les contours concrets pour chacune des tâches conduites actuellement par l’ACCM (ainsi que d’autres éventuellement) et de décrire, dans le détail, les différentes modalités de coordination envisageables. La démarche est menée en collaboration avec les autorités des Communes de Crans-Montana, Lens et Icogne.

Il est important de rappeler que le Conseil municipal de la Commune de Crans-Montana n’a pas entériné formellement, à ce jour, sa décision de quitter l’ACCM, souhaitant attendre d’avoir en ses mains une variante pour une coordination intercommunale. Le Conseil municipal estime toutefois que l’ACCM actuelle ne permet plus d’assurer une bonne gouvernance politique sur le Haut-Plateau. Il se réjouit que les communes de Lens et d’Icogne soient d’accord de poursuivre les analyses pour améliorer la collaboration entre les trois entités.

Quelle que soit la forme de gouvernance mise en place, les trois communes se sont engagées à reprendre tout le personnel de l’ACCM.

Le Conseil communal de la Commune de Crans-Montana

 

L’amélioration de la gouvernance politique et administrative doit permettre la maîtrise de trois défis stratégiques:
1.    Renforcer la capacité concurrentielle sur le marché touristique en développant un positionnement porteur, clair et partagé.
2.    Traduire la nouvelle donne résultant de la fusion de la commune de Crans-Montana dans la gouvernance et l’organisation du Haut-Plateau.
3.    Développer une conduite forte permettant d’assurer un leadership sur le Haut-Plateau et d’aligner les intérêts des uns et des autres derrière l’intérêt général.