22.09.2022Travaux du funiculaire Sierre - Crans-Montana: dans les temps pour l'ouverture le 11 décembre 2022

La réouverture du funiculaire qui relie Sierre à Crans-Montana est toujours prévue le 11 décembre prochain. Le point sur les travaux en cours avec Patrick Cretton, le directeur de la Compagnie SMC. Il nous dit que planning et budget sont respectés, malgré la complexité du chantier.

 

Le chantier est titanesque. Imaginez un peu: 4,2 kilomètres de pente sévère, éventrée de toutes parts, et assaillie par des dizaines de machines. Depuis le 7 mars dernier, les travaux de transformation et de rénovation du funiculaire reliant Sierre à Crans-Montana impressionnent par leur gigantisme. «C'est une métamorphose hors norme, confirme Patrick Cretton. De par le monde, chaque funiculaire est différent et nécessite une construction individualisée. Le chantier est donc particulièrement complexe. Il comprend aussi la modification des deux gares, de tous les arrêts disséminés sur le parcours et de la salle des machines.»

 

Une semaine 39 cruciale

Reste que ces travaux d'Hercule progressent selon un rythme planifié. Il a d'abord fallu démonter les vestiges de cette structure née en 1911 puis rénovée en 1997 lors de la fusion des deux sections. Toute la partie génie civile a également été effectuée jusqu'à la fin août. Les ouvriers s'activent actuellement sur la partie électromécanique, déjà en cours sur certains tronçons.

«Il y a notamment un millier de poulies à fixer, précise Patrick Cretton. La semaine 39 - la dernière de septembre - marquera un tournant important dans l'évolution du chantier. Elle coïncidera avec la fin du câblage et l'arrivée, très attendue, des deux nouvelles voitures.

 

«Le funiculaire poussé dans ses retranchements!»

Puis ce sera l'heure des tests internes, lesquels s'échelonneront sur un mois et demi environ. «On va littéralement triturer le funi, le pousser dans ses derniers retranchements avec 9600 kilos à charge! Il s'agira entre autres de vérifier tous les éléments de sécurité, de multiplier des freinages d'urgence et de simuler des pannes.»

Ces démarches terminées, ce sera au tour de l'Office fédéral des Transports, courant novembre, d'entrer en jeu et d'effectuer ses propres contrôles: il incombe à cet organe faîtier de délivrer le précieux sésame, l'autorisation d'exploiter.

 

Enveloppe budgétaire respectée

La réouverture officielle de la ligne se concrétisera le 11 décembre 2022, à l'échéance initialement fixée. «Ce n'est pas une option mais une obligation, assène le directeur. Il y a énormément d'attente de la population et des instances touristiques, d'autant que le funiculaire est fréquenté par 1500 à 2000 personnes par jour en fin d'année. Les travaux ont certes été perturbés par des impondérables, comme la canicule de juillet et d'août qui a retardé le soudage des rails (il a fallu travailler la nuit, mais nous nous sommes adaptés pour respecter le calendrier établi). Je suis serein par rapport à l'ouverture du 11 décembre.»

Même sérénité au niveau financier. «Nous sommes dans le tir», assure Patrick Cretton. L'enveloppe budgétaire globale de 24 millions de francs devrait être respectée. Pour rappel, ce montant est pris en charge par la Confédération (à hauteur de 50%), le Canton (35%) et les fonds propres ou étrangers de la Compagnie Sierre - Montana-Crans (15%).

Par Blaise Craviolini

Inauguration en juin 2023

L'échéance du 11 décembre est attendue avec impatience. «Il y aura certes des officiels, des personnalités et des amoureux du funiculaire qui se presseront pour prendre la première rame, mais ce ne sera pas ce jour-là que nous inaugurerons officiellement la ligne, anticipe Patrick Cretton. Nous prévoyons une période plus propice, juin 2023 par exemple, pour célébrer en grande pompe le funiculaire new-look. Dans mon esprit, ce sera surtout une fête populaire et conviviale.»  Le funi se veut, il est vrai, une institution qui appartient aux gens…