17.10.2019Echos du conseil communal de Crans-Montana du 15.10.2019

image tampon ccm

Voici quelques informations évoquant les travaux du Conseil communal réuni en séance mardi 15 octobre.

Magic Pass: le Conseil communal reçoit le directeur de CMA

La décision de la société de remontées mécaniques de quitter, dès la saison 2020-2021, la coopérative Magic Pass inquiète le Conseil communal. Pour en savoir plus, il a invité le directeur M. Cottet à venir expliquer les raisons qui ont conduit à ce choix et ce que la société CMA prévoit pour remplacer cet abonnement multistations.
À noter que les solutions étudiées ont été esquissées dans un communiqué pour les médias que l’on peut consulter sur le site de CMA.

La diminution du nombre d’élèves inquiète le Conseil communal

Le Conseil municipal a pris connaissance de l’évolution du nombre d’élèves au Centre scolaire intercommunal. On dénombre la perte de 100 élèves durant les six dernières années. La tendance ne s’inverse pas, pour le moment, mais le conseil est conscient de la problématique et en tient compte dans ses actions pour dynamiser la région.

Déchetterie des Crêts: les travaux en 2020

Le Conseil communal a attribué les travaux de création de la déchetterie des Crêts. Ceux-ci commenceront en mars 2020, jusqu’en juillet. À noter que l’autorisation d’exploiter pour une année supplémentaire la déchetterie de Comogne a été obtenue (cette déchetterie est toutefois fermée en hiver).

Don d’une grange à Ollon

La Commune de Crans-Montana a reçu en don la propriété d’une ancienne grange, dans le village d’Ollon. Celle-ci fera l’objet d’une rénovation (quelques travaux urgents seront effectués avant l’hiver déjà) puis une affectation d’utilité publique sera définie.

Le Conseil communal estime que l’ACCM n’est plus adaptée

Suite à la fusion, la situation politique a changé et si l’Association des communes était la bonne solution au moment où six communes géraient le territoire de la région, l’outil n’est plus adapté depuis la fusion et la naissance de la commune de Crans-Montana. Le sentiment d’insatisfaction étant largement partagé, la commission Structure de l’ACCM a commandé un rapport d’experts pour dessiner les voies possibles pour la suite. Les communes étaient appelées à choisir entre les quatre propositions détaillées dans le rapport. Au vu des rumeurs qui enflaient, affirmant que la commune de Crans-Montana voulait «faire sauter» l’ACCM, le Conseil communal a pris la décision de communiquer sa position et faire connaître publiquement son souhait de se retirer de l’Association des communes, en respect des statuts. Elle appelle les communes voisines à ouvrir le chantier pour construire la suite, durant les deux années à venir.