05.04.2022La Bibliothèque de Crans-Montana marque joyeusement ses 40 ans!

stephanie_bonvin_bibliotheque

Stéphanie Bonvin dirige la Bibliothèque intercommunale de Crans-Montana depuis 24 ans. Elle se souvient très bien de son ouverture, en janvier 1982. «J’étais enfant et je m’y étais rendue avec ma cousine. J’avais trouvé ce lieu extraordinaire! Je m’y rendais chaque semaine avec mon papa».

 

Maman de deux adolescents, Stéphanie Bonvin a gardé intact la passion pour son métier. «La meilleure qualité, pour une bibliothécaire, c’est la curiosité», avoue-t-elle en souriant. Après avoir suivi sa formation à Sion et travaillé à l’École d’Ingénieurs, lorsqu’un poste s’est libéré à la Bibliothèque de Crans-Montana, en 1998, elle a sauté sur l’occasion! Et elle est toujours ravie de son choix.

 

Une offre très large

Cette bibliothèque abrite plus de 30’000 documents. Des livres, bien sûr, mais aussi des DVD, des jeux, des magazines, des BD, des cartes postales… Le choix est varié, pour un public de 0 à 99 ans. 

Mais comment s’effectue le choix des ouvrages? Et comment gère-t-on un tel volume?

«Nous notons dans un agenda les publications qui nous semblent intéressantes. Nous recevons évidemment des prospectus et magazines littéraires qui nous aident dans nos choix. Et les lecteurs sont invités eux aussi à nous faire part de leurs envies. Nous veillons à ce qu’il y ait toujours un choix de genre: biographies, livres scientifiques, polars, voyages, etc. Il faut tenir compte de ce que les lecteurs aiment avant ce que nous aimons. Nous veillons donc toujours à élargir notre sélection. Chacun doit y trouver son compte». 

Stéphanie Bonvin aime citer une anecdote: «Lors d’un stage effectué à l’adolescence, je me suis rendue dans une librairie spécialisée dans la BD. Et j’ai été stupéfaite de voir qu’il existait des ouvrages traitant du football, des voitures… De tous les sujets en fait. À partir de là, j’ai toujours fait attention à ce qu’il y ait un choix très éclectique. Car c’est comme ça que l’on arrive à intéresser les jeunes à la lecture. Il ne faut pas chercher à séduire mais plutôt à ouvrir l’esprit à la découverte».

 

Trier, acheter, faire tourner…

Chaque année, 3000 volumes supplémentaires prennent place sur les rayonnages, pour un coût d’acquisition de quelque 45’000 francs, y compris les magazines et abonnements divers. Et, en station, nombreux sont les hôtes qui, après leur séjour, font don de leurs livres à la bibliothèque. Il est donc nécessaire de trier pour faire de la place. Et c’est ainsi que 3000 volumes, sélectionnés selon leur succès, leur ancienneté, leur intérêt, partent rejoindre les Boîtes à livres et autres Ruches dans les communes de la région. Stéphanie Bonvin appelle ça “le désherbage”.

Le premier critère pour ce désherbage est… l’âge: pas plus de 12 ans pour les romans. C’est l’occasion de faire du tri et, surtout, de faire tourner l’offre.

 

Allemand, anglais, italien, russe

«Lorsque des lecteurs nous font part de leurs envies, dans 95% des cas nous achetons le livre s’il est récent. Ce qui est ancien ou trop spécialisé, nous le faisons venir. Quant aux amateurs de littérature, ils peuvent emprunter une liseuse s’ils souhaitent se plonger dans du Balzac ou du Rousseau, ou attendre que nous le fassions venir: comme nous travaillons en réseau avec les bibliothèques de toute la Suisse, nous avons toujours possibilité de procéder à des échanges.» 

La Bibliothèque de Crans-Montana propose des romans en allemand, anglais et italien. «Et en russe?», demandons-nous malicieusement. «Oui, c’est tout récent, on en propose une centaine depuis début avril grâce à un don privé.» De fait, la philosophie de la directrice est simple: «On ne dit jamais non, on se débrouille toujours pour trouver.»

 

La jeunesse cartonne!

Contre toute attente, le secteur qui cartonne le plus à la Bibliothèque de Crans-Montana est celui de la jeunesse. La fréquentation totale, tout public confondu, s’articule autour de 30’000 à 35’000 visiteurs par année, dont la moitié est des jeunes et des enfants, ce qui aboutit à quelque 60’000 ouvrages empruntés. «En 2021, il y a eu 15’523 livres pour enfants empruntés, 13’915 Bandes dessinées et 7144 livres pour adultes. On voit bien que le secteur jeunesse marche vraiment très fort», se réjouit la directrice.

 

«Livre voyageur spécial jeunesse»

Avec le concept de Livre voyageur spécial jeunesse qui démarrera le 3 juin 2022 et initié par l’Institut Jeunes et médias, cette catégorie de lecteurs sera particulièrement visée. Il consiste à déposer une centaine de livres dans l’espace public afin qu’ils voyagent. Salles d’attente, coiffeurs, autour de l’école, les ouvrages seront déposés, munis d’une étiquette qui invite les lecteurs à se servir, lire et reposer l’ouvrage ailleurs. Tout un stock de romans en anglais et en italien sera aussi déposé aux abords de l’école.


La bibliothèque en 2021 en chiffres

  • L’espace c’est 350 m2 d’espaces publics, 36 places de lecture et de travail, 3 postes informatiques, 28 heures d’ouverture par semaine, 251 jours en 2021.
  • La Médiation: 12 visites de classes, 10 ateliers créatifs, expositions thématiques, spectacles jeunesse, rencontres d’auteur, expos d’artistes, pièces de théâtre, grainothèque, mandala géant, sacs mystère…
  • Les services: 60 000 prêts, 8400 Bibliopass activés, 11 900 BD jeunes empruntées, 9400 romans adultes prêtés
  • Les collections: 34’000 documents dont 26'000 livres, 3700 DVD, 500 jeux, 7100 livres électroniques, 61 magazines et 2950 nouvelles acquisitions. Le tout réalisé avec 22 francs par habitant des trois communes de Crans-Montana, Icogne et Lens.


 

Des cadeaux d’anniversaire toute l’année

Pour marquer comme il se doit les 40 ans de cette institution, différentes animations auront lieu toute l’année.

La prochaine aura lieu le jeudi 14 avril à 19 h 30 avec la pièce «Chemins croisés» présentée par les Zygomatiques de Chermignon. Elle est offerte à un public ado-adulte, sur réservation au 027 481 7 72 ou par mail à biblio@cransmontana.ch 

Le samedi 7 mai, à 16 heures, ce sera «Coup de sac», un spectacle de marionnette tout public dès 5 ans, qui sera proposé par la production Hors Cases. C’est l’histoire de Mme Musil, une résistante de papier. Le programme complet peut être consulté sur le site www.bibliocm.ch

 

Texte et photo: Dominique Suter, pour la Commune de Crans-Montana