24.06.2020Invasion du Bunias d’Orient: il est urgent de faucher toutes les plantes sur votre propriété!

«Il n'est malheureusement plus temps d'espérer éradiquer le Bunias d'Orient sur le territoire de notre commune, il s'agit maintenant de tout faire pour essayer de contenir sa propagation!» Pour Jean-Marc Barras, employé de la Commune de Crans-Montana, il est important que chacun participe à la lutte.

 

En 2019, les Travaux publics de la Commune de Crans-Montana, avec le coaching du bureau Bees, ont recensé les lieux où s'étend le Bunias d'Orient. Plusieurs méthodes ont été testées pour tenter d’éradiquer la plante. Cette année, malgré les interventions de 2019, la plante envahissante continue de s’étendre. On en trouve jusqu’à la Cabane des Violettes à 2200 mètres d’altitude!

Faucher plusieurs fois par an

«Une seule plante, ce sont 4000 graines…», note Jean-Marc Barras. Il est donc impératif que chacun, sur sa propriété, fauche au plus vite, avant qu’il ne soit trop tard et que les graines ne contaminent davantage le territoire.

La fauche doit avoir lieu plusieurs fois par an et il faut laisser les plantes au sol. Mais lorsque la graine est présente, il faut éliminer la plante via les ordures ménagères (il ne faut surtout pas mettre les fauches avec les graines dans le compost son jardin, car on risque de multiplier les emplacements lorsqu’on l’étendra l’année suivante).

Danger pour la biodiversité et l’agriculture

Cette plante, de la famille du chou, se reconnaît à ses feuilles allongées; elle fait de jolies fleurs jaunes; elle n’a rien de dangereux pour l’humain ou les animaux (elle n’est pas urticante, contrairement à d’autres plantes exotiques envahissantes), ses feuilles sont même consommées par certaines populations du Caucase.

Le danger, c’est sa propagation rapide et le fait qu’elle remplace les essences locales: une catastrophe pour la biodiversité. Les vaches ne la mangent pas et la plante prend la place du bon fourage. Bonne nouvelle: moutons et chèvres la broutent, faisant l’effet d’une fauche. Mais ce n’est que partie remise, la plante va repousser.

Empêcher la dissémination: un devoir dicté par la loi

C’est la loi qui le dit: il est de la responsabilité de chaque propriétaire d’empêcher la dissémination des plantes invasives. L’appel est donc à nouveau lancé auprès de la population de la Commune de Crans-Montana: il est important que chacun fauche régulièrement le Bunias d’Orient sur sa propriété, avant que la plante ne monte en graines.

En résumé, que devez-vous faire?

  • Faucher toutes les plantes dès qu’elles commencent à fleurir (2 fois par année, pendant 5 ans au moins).
  • Laisser sur le sol (éviter le compost)
  • Si la fleur a laissé place aux graines, il faut mettre les plantes coupées avec les ordures ménagères.