20.05.2020«Beaucoup de gens souffrent de la fermeture des églises», constate le nouveau diacre Pablo Pico

pablo-pico

L’évêque de Sion Mgr Jean-Marie Lovey a nommé le futur abbé Pablo Pico vicaire pour les paroisses de Chermignon, Lens, Montana-Village et St-Maurice-de-Laques. Officiellement, il prendra ses fonctions le 1er septembre. L’homme n’est toutefois pas inconnu dans la région: arrivé en septembre 2019, il a passé son stage dans le secteur Noble et Louables Contrées. «Dès la mi-juin, je pourrai célébrer la messe. C’est un grand moment pour lequel on se prépare dès le séminaire!»

 

Né en outre-Sarine, Pablo Pico est arrivé en Valais à l’âge de 7 ans. Il a habité Veyras et Miège et connaît donc bien la région. «Je suis plutôt un villageois, quelqu’un qui aime la montagne. A mon arrivée au prieuré de Lens, j’ai retrouvé des copains avec qui je jouais au hockey il y a 25 ans», raconte-t-il avec un air joyeux dans la voix. 

Églises fermées: du jamais vu!

Ces derniers mois, il a vécu cette étrange époque où tous les rassemblements sont interdits. «Des personnes âgées m’ont fait remarquer que, jamais, même pendant la guerre, les églises n’ont été fermées. J’ai constaté que beaucoup de gens ont souffert de cette situation, notamment les personnes âgées pour qui la messe est, en plus de la célébration dominicale, un moment de rencontre fraternelle très attendu.» 

Pablo Pico ayant, comme la plupart des prêtres, d’avantage de temps durant cette période inhabituelle, il en a profité pour rencontrer les gens et se présenter (toujours en respectant les mesures de précaution), il a aussi parlé à plusieurs personnes par téléphone. «J’ai encouragé les gens à prier chez eux, seul ou en famille. Cette période amènera certainement des changements au niveau personnel, en profondeur. Beaucoup on (re)découvert une vie spirituelle.»

Enterrements dans l’intimité: un moment difficile

Le nouveau diacre a célébré quatre enterrements, dans l’intimité, comme l’a exigé le Conseil fédéral (dans le but d’éviter la propagation de la pandémie de Covid). «J’ai senti la souffrance chez les personnes en deuil de devoir passer ces moments difficiles entourées seulement de la proche famille. C’est une situation éprouvante...» 

Les mariages sont, eux, en attente. «J’accompagne des couples qui se préparent au mariage. Nous avons fait quelques rencontres par vidéo-conférences. Heureusement qu’il y a ces technologies pour garder le contact.»

C’est via un écran aussi que Pablo Pico a partagé un moment avec les jeunes avec il va, une fois par mois, pique-niquer à la maison Béthania des Sœurs de Baldegg, dans le cadre de l'aumônerie du cycle d'orientation de Crans-Montana. Pablo Pico se réjouit, comme tous les paroissiens, de pouvoir renouer de vrais contacts humains.

Première Messe le 1er août à Lens

L’ordination presbytérale est prévue au début de l’été. Pablo Pico dira sa Première Messe – un moment symbolique et fort en émotion – le 1er août à Lens et le 8 décembre à Miège. Dès le 15 juin, les fidèles de Chermignon, Lens, Montana-Village et St-Maurice-de-Laques auront l’occasion de le voir lorsqu’il dira la messe dans une de nos églises en alternance avec les trois autres prêtres que compte le secteur paroissial Noble et Louable Contrées. Le calendrier liturgique et les horaires des messes sont à consulter sur www.noble-louable.ch

Au terme de l’entretien, il souligne l’accueil chaleureux qu’il a ressenti à son arrivée et remercie tous ceux qu’il a rencontrés, il souligne la bonne entente qu’il a perçue entre Eglise et Communes, et il se réjouit de retrouver la communauté des paroissiens et habitants. «En attendant, je me confie à leurs prières», conclut le futur abbé.
 

Les communautés religieuses ont pu reprendre leur vie communautaire et rassembler leurs fidèles dès le 28 mai.