header

02.12.2022Ouverture de la Permanence Médicale Victoria dès le 9 décembre 2022

Permanence_medicale_cransmontana_douspis_yamgoue

Permanence Médicale Victoria (PMV): retenez bien ce nom, car c’est là que vous pourrez vous rendre pour les urgences non vitales tous les jours de la semaine, y compris durant les vacances et les jours fériés, dès le 9 décembre 2022. Et notez le numéro de la centrale téléphonique: +41 27 481 24 90.


Sur la place Victoria, dans le bâtiment à la rue Louis-Antille 15 à Crans-Montana, outre l’accueil pour les urgences, plusieurs médecins installeront progressivement leur consultation en cette fin d’année 2022 (médecine générale et interne, traitement de la douleur, orthopédie, traumatologie de l’appareil locomoteur, neurochirurgie…). La PMV est placée sous la direction du Dr Yves Yamgoue, neurochirurgien pratiquant également à la Chaux-de-Fonds et Nyon. Il est accompagné depuis l’ouverture par le Dr. Stéphane Douspis, généraliste et nouvellement installé à Randogne avec sa famille.

Du Côté de Crans, à la rue du Pas-de-l’Ours 5 C, les Dr Cuq, Foatelli et Mayer sont toujours sur le site du centre médical au bâtiment Continental, respectivement pour l’ophtalmologie, la psychiatrie et la gynécologie. À noter encore les cabinets d’autres médecins indépendants sur nos communes, tant en station que dans les villages.

«Pour les personnes qui songent à s’installer sur le territoire des communes du Haut-Plateau, note Marielle Clivaz, conseillère communale en charge de la santé, la présence d’un système de soins de qualité est primordial au moment de prendre une décision. D’autant plus si ces personnes sont en âge de la retraite. Avec une offre riche couvrant plusieurs secteurs de la santé, nous avons chez nous une vraie carte à jouer.» 

La présence d’une ambulance sur le plateau, renouvelée cet hiver du 24 décembre au 8 janvier puis durant les vacances de Carnaval 2023, contribue à la qualité de cette offre.  

Une offre médicale à hauteur des besoins de la population est essentielle, Or, les témoignages de personnes ne trouvant pas de médecin de famille sont nombreux, comme la démontré une étude de la Fédération romande des consommateurs, ou plus récemment encore le rapport de l'OSBAN sur le taux de couverture médicale par spécialité. C’est donc avec satisfaction que les autorités voient s’installer de nouveaux médecins sur le territoire des communes du Haut-Plateau, ce d’autant plus que certains s’approchent de l’âge de la retraite.

Création d'une Commission de la santé

La pandémie a eu du bon : elle a permis de tester l’organisation pour mettre sur pied, rapidement, des centres de test ou de coordonner les lieux de vaccination. Avec le recul, on voit ce qui peut être amélioré pour atteindre une plus grande efficacité. Pour Marielle Clivaz, à la tête du dicastère où se trouve la santé, la Commune de Crans-Montana a un rôle à jouer pour mettre les gens du monde médical en réseau et, au final, augmenter la qualité des prestations de soins. 

«C’est dans ce but que nous avons créé une commission permanente de la santé au sein de la Commune. Ses membres travaillent tous dans la branche: médecine, cliniques, pharmacie, physiothérapie, secours. Cette commission a pour rôle d’identifier les problématiques et de faire des propositions pour les résoudre.» 

Le réseautage et le « brainstorming » vont être sources d’idées stratégiques; les réflexions concernent les besoins des habitants de notre région, quel que soit leur âge, qu’ils soient résidents à l’année ou de passage, qu’ils s’agissent de gens installés depuis longtemps ou de retraités qui songent à vivre dans la région.