25.03.2020Vous toussez, vous avez de la fièvre et pensez avoir été infecté par le coronavirus: que faire?

matteo-fusco-thermometre-unsplash

Afin de ralentir la propagation du virus, protéger au mieux la population et les cabinets médicaux d’une contamination et éviter de surcharger le système de santé ambulatoire et hospitalier, le Service de la santé publique et la Société médicale du Valais ont mis en place une procédure pour les personnes qui présentent des symptômes ou suspectent une infection par le coronavirus. 

Les procédures et recommandations mises en place sont les suivantes :

  1. Vérifier si son état de santé nécessite une consultation médicale à l’aide du site www.coronacheck.ch.
  2. Si une consultation médicale est requise, contacter par téléphone son médecin traitant. Il ne faut jamais se rendre directement chez le médecin. Pour les personnes qui prennent des médicaments, préparer la liste avant d’appeler le médecin afin de pouvoir l’en informer. Pour celles qui n’ont pas de médecin traitant, il faut contacter par téléphone un médecin de premier recours de sa région (search.ch) ou la Hotline (+41 58 433 0 144, tous les jours de 08h00 à 20h00).
  3. Le médecin indiquera ensuite au patient que faire et, si nécessaire, où il doit se rendre pour des investigations complémentaires. Le médecin lui transmettra les consignes nécessaires à sa prise en charge (lieu de l’examen et horaire), qu’il faut strictement suivre. Lorsque le médecin demande au patient de se rendre à une consultation, ce dernier devra penser à :
–> Prendre la liste de ses médicaments
–> Prendre sa carte d’assuré
–> Se rendre sur place dans la mesure du possible en voiture, pour réduire au maximum le risque de contamination, si une attente est nécessaire
–> Une fois sur place, le patient sera dirigé par le personnel puis pris en charge par le médecin et l’équipe soignante. Il recevra alors les consignes utiles.

 

Pour tout autre problème de santé, il faut contacter par téléphone son médecin traitant ou un médecin de premier recours de sa région. En cas de toux et/ou fièvre, il faut en informer le médecin, même si ce n’est pas le motif principal de l’appel.

Il importe de respecter strictement ces procédures afin d’éviter la propagation du coronavirus, notamment au sein des cabinets médicaux qui doivent continuer de recevoir les personnes fragiles. Chacun doit faire un maximum pour éviter de surcharger les urgences des hôpitaux. Une longue attente peut présenter un risque de contamination. C’est à domicile que le risque de diffusion de la contamination est le plus bas.
 

Majorité des infections sont bénignes: restez à la maison

La majorité des infections au COVID-19 sont bénignes et impliquent uniquement de rester à la maison. Ce n’est qu’une minorité de patients qui nécessite une prise en charge à l’hôpital. La population est invitée à suivre les consignes du Conseil fédéral et à limiter les sorties au strict nécessaire. Pour les sorties nécessaires, préférer des lieux et des horaires où les personnes seront aussi isolées que possible et respecter les distances si l’on rencontre d’autres personnes. Il est également recommandé d’aérer son logement régulièrement et il est permis de sortir sur son balcon au soleil.

En cas de questions, la Hotline du canton du Valais au +41 58 433 0 144 (tous les jours de 08h00 à 20h00) est à disposition de la population. D’autres informations utiles sont disponibles sur les sites internet de l’Etat du Valais (www.vs.ch/covid-19) et de l’OFSP (https://www.bag.admin.ch).

En Valais, le Département de la santé, des affaires sociales et de la culture (DSSC) prépare activement son système sanitaire à faire face à un afflux de patients atteints par le coronavirus COVID-19, tant dans le secteur hospitalier qu’ambulatoire. Il met en place un réseau sanitaire intégré dans lequel institutions publiques et privées travailleront main dans la main. L’objectif est d’augmenter la capacité du système de santé afin de pouvoir assurer les activités courantes urgentes et la prise en charge des malades COVID-19. Plus d’informations ici. 

Centre valaisan de pneumologie à Crans-Montana: réouverture momentanée
Un étage du CVP a été ouvert lundi 23 mars. Il vient décharger les hôpitaux ainsi que les soins à domicile. Le CVP prend en charge des patients testés positifs au COVID-19 qui n’ont pas ou plus besoin de soins hospitaliers mais dont le retour ou maintien à domicile n’est pas possible pour diverses raisons (besoin de soutien extérieur, état de faiblesse, peu d’entourage). Jusqu’à 24 lits seront progressivement mis à disposition.