31.03.2020Les employés des magasins d'alimentation en première ligne: «Les remerciements des clients nous font plaisir, même si l’on reste inquiets»

migros-article-covid19-30.03.2020

La vie de tous les Suisses a été chamboulée avec l’arrivée du coronavirus et les mesures de protection édictées par la Confédération. Les supermarchés aussi ont vu leur manière de travailler évoluer. Exemple avec Migros où le magasin de Crans-Montana fait l’objet d’une double page dans le magazine de la coopérative.

«On est là pour le bonne cause», résume Fabien Mudry. Avec François Zufferey, Alan Petrella et Marco Locatelli, il a notamment pour tâche de désinfecter paniers, chariots, caisses et ascenseurs. «Ça n’a probablement jamais été aussi propre», rigole celui qui travaille normalement à SportXX à Sierre. À Crans-Montana, pour assurer les tâches supplémentaires, le gérant Denis Garasevic a pu compléter son équipe habituelle par des renforts venus de magasins momentanément fermés.

«On est en première ligne»

Le travail des employés n’est pas toujours facile, en cette période où le virus contamine toujours plus de gens. «Je ne suis pas médecin ou infirmier, mais je me sens d’une certaine manière comme eux. On est en première ligne, et des gens comptent sur nous, confie Giuseppe Scolaro, responsable du rayon épicerie. Les remerciements des clients nous font plaisir, même si l’on reste inquiets.»

Solidarité côté clients aussi

À l’entrée, on compte le nombre de personnes venant faire les achats: il est important qu’il n’y ait pas trop de monde en même temps pour respecter les distances entre chaque personne. Les clients sont priés de se désinfecter les mains avant de pénétrer dans l’espace d’achat. Le jounaliste souligne dans son article la solidarité qui est visible côté clients aussi, avec plusieurs personnes qui viennent faire les courses pour des personnes confinées.