08.04.2020En période de confinement, la vie continue dans les EMS. Résidents et familles gardent le contact

entree-ems-lens

«Parfois, avec nos smartphones, on a l’impression d’être des marchands de bonheur», lâche avec un sourire Claude Crettol, directeur des EMS de l’Association Beaulieu (Venthône, Sierre, Chalais). «La vie continue. Et les contacts aussi», affirme de son côté Jean-Louis Zufferey, directeur de l’EMS LE Christ-Roi à Lens. Les deux établissements médicosociaux ont fermé leurs portes aux visiteurs – protection contre le coronavirus oblige – et ce sont les technologies de communication qui ouvrent des fenêtres sur le monde extérieur. Grâce aux appels vidéo, les résidents et leur famille gardent le contact.

(Mise à jour: les EMS valaisans seront à nouveau ouverts aux visites dès le 11 mai, mais sur rendez-vous, limitées dans leur durée et en portant un masque.)

 

Septante-cinq personnes de la Commune de Crans-Montana vivent actuellement dans un des EMS de la région. À la fermeture des portes pour empêcher le coronavirus d’entrer, il a fallu trouver des solutions pour conserver un lien chaleureux entre les résidents et les membres de leur famille. «Nous avons vite acheté trois smartphones pour pouvoir faire des appels vidéo, raconte Claude Crettol. À tout moment, un résident peut demander qu’on appelle quelqu’un.» Et de raconter ces sourires heureux lorsque les gens peuvent se parler et se voir en même temps, au point de vouloir déposer un baiser affectueux sur l’écran.

Inquiets pour leurs proches

À Lens aussi, la technologie maintient les rapports avec l’extérieur. «Lorsque nous avons interdit les visites, note Jean-Louis Zufferey, j’ai tout de suite demandé à mes collaborateurs de l’animation d’aller vers nos résidents pour leur proposer des appels vidéo avec leur famille.» Facetime ou WhatsApp ne remplacent évidemment pas le contact direct. «Pour ceux qui recevaient beaucoup de visite, ce confinement a évidemment changé leur vie…», reconnaît Jean-Louis Zufferey. Il constate que beaucoup de résidents s’inquiètent surtout de la santé de leurs proches. «Nombreux sont ceux qui suivent l’actualité à la télévision, lisent le journal tous les matins. Ils s’inquiètent aussi des conséquences économiques.» 

Qui dit TV dit programmes sportifs : «Comme il n’y a plus de compétitions sportives, ceux qui suivaient régulièrement ces retransmissions sont tristes, relève Jean-Louis Zufferey. Mais la vie continue dans l’EMS! Nos résidents ne semblent pas particulièrement angoissés par la situation actuelle, hormis le souci pour leur famille.»

Toutes les précautions sont prises

L’angoisse, elle est plutôt du côté du personnel: «On se désinfecte régulièrement, on porte tous les masques, assure Claude Crettol. Mais nous avons la crainte constante d’amener le virus à l’intérieur… C’est une lourde responsabilité.» Même souci (et précautions) du côté de Lens. Jean-Louis Zufferey note au passage que certains résidents n’ont pas bien compris au début pourquoi tous les collaborateurs du Christ-Roi avaient une partie du visage dissimulée par un masque: «Certains ont même imaginé qu’on se protégeait d’eux… Alors on explique, on rassure.»

Bonne ambiance

Si les deux directeurs ont la chance de n’avoir, à ce jour, aucun cas de personnes malades du covid-19, tous deux soulignent combien l’EMS est un lieu de vie, où règne une (bonne) ambiance familiale, qu’il s’agit de conserver malgré le confinement. Et les équipes s’y emploient.


L’EMS Le Christ-Roi sur Option Musique le 11 avril

Durant cette période de confinement, la radio «Option Musique» propose de faire le lien entre les familles et les EMS de Suisse romande, les samedis de 16 heures à 17 heures, dans l'émission «Home Sweet Home». Un coup de projecteur sur l'EMS le Christ-Roi aura lieu le samedi 11 avril prochain.

Les EMS sont fermés depuis plusieurs semaines, plus aucune visite n'est autorisée pour les résidents, souvent confinés dans leurs chambres. Option Musique se propose de faire le lien entre les résidents et leurs familles, en proposant aux membres de la famille, amis, auditeurs, de laisser des messages, dédicaces, chansons, en direct sur l'antenne, par whatsapp. Dans le cadre de cette émission, les familles et les proches qui souhaiteraient faire une dédicace et choisir une chanson pour un résident peuvent le faire par mail à cecile.stegmueller@rts.ch. Ainsi, l'animatrice de l'émission lira ces dédicaces et passera les chansons choisies à l'antenne.

Les 40 ans de l’EMS Le Christ-Roi: report au mois d’août

Dans l’éditorial qui ouvre le 2e numéro du magazine de l’EMS intercommunal, le directeur Jean-Louis Zufferey souligne que la vie continue. «Tous nos projets d’avenir se poursuivent: transformation et agrandissement de nos bâtiments à Lens, déménagement futur au CVP à Crans-Montana où les travaux ont commencé au mois de mars. Et bien sûr, il y a le 40e anniversaire du foyer. Pour l’instant, les festivités ont été reportées. Mais nous espérons vivement pouvoir les célébrer avec vous à la fin du mois d’août de cette année.»

Vous pouvez lire sur internet le magazine de l’EMS, Horizon.

 

«Mise au point», de passage à Lens

La Radio Télévision Suisse (RTS)a enquêté sur l’impact du Covid-19 dans l’hôtellerie et le tourisme à Crans-Montana. Les journalistes se sont aussi rendus au Christ-Roi pour interroger la direction sur la situation dans l’EMS et montrer comment ses résidents vivaient la pandémie au quotidien. Il est possible de revoir l’émission «Mise au point» diffusée le 8 mars dernier