28.04.2020Des commerces et cabinets rouvrent: la Police rend visite pour conseiller et contrôler les mesures de protection

Controle-police-municipale-20200427

Salons de coiffure, de massage, instituts de beauté, magasins de bricolage, fleuristes, dentistes et hygiénistes, stations de lavage des autos… Ce lundi 27 avril a sonné le premier coup de la reprise avec l’ouverture de certains commerces à Crans-Montana comme en Suisse, après six semaines de fermeture. Pour ces commerces, les règles d’hygiène à respecter sont strictes. De son côté, les Police municipale et cantonale effectuent des contrôles, elles s’activent pour faire respecter les consignes qui permettent d’éviter la contamination par le coronavirus.

 

«C’est important de faire juste, nous allons passer vers ce commerçants ces prochains jours principalement pour les conseiller et répondre à leurs questions, mais je ne suis pas inquiet», note Yves Sauvain. Pour le commandant de la Police municipale de Crans-Montana, les commerçants autorisés à rouvrir ont bien compris les enjeux et comment ils doivent protéger clients et employés. En fait, ces dernières semaines sur le territoire des communes de Crans-Montana, la Police municipale n’a pas eu beaucoup besoin de rappeler à l’ordre les habitants. «Nous avons donné une quinzaine d’amende d’ordre, ce n’est pas beaucoup: la population a été respectueuse des consignes de sécurité pour éviter la propagation du virus.»

Retour à la normale en trois étapes

Cette première étape de retour à la normale (les suivantes sont planifiées le 11 mai puis le 8 juin) concerne les activités qui n'impliquent que peu de contacts directs, qui n'occasionnent pas de flux importants de personnes et pour lesquelles il est facile de mettre en place des mesures de protection. Par ailleurs, les personnes extérieures à la famille proche d'un défunt peuvent à nouveau assister aux funérailles. 

Pour vérifier la bonne application des mesures, les agents de la Municipale (et ceux de la Cantonale) sont sur le terrain. «Nous avons adapté nos horaires, notre manière de travailler: certaines tâches administratives ont été reportées comme le contrôle de l’habitant ou les commandements de payer, nous avons donc déployé davantage de forces pour les contrôles sur le terrain. Nous avons travaillé de concert avec les autorités communales», explique Yves Sauvain.

Les agents continuent de s’assurer que la règle de la distance entre les personnes (2 mètres) est respectée et qu’il n’y ait pas de regroupement de plus de cinq personnes: ces consignes restent les meilleures mesures de précaution pour éviter la propagation du virus et il est important que chacun les applique.

Et la suite ?

Le Conseil fédéral laisse entendre que certains restaurants pourraient rouvrir à la mi-mai, tout en évitant à de relancer l’épidémie. Pour Yves Sauvain, «les restaurants devraient parvenir à s’organiser pour rouvrir et respecter les mesures de distance sociale et d’hygiène. Je serais inquiet, par contre, si les bars et discothèques devaient rouvrir en même temps: ce serait dur à gérer dans la mesure où ces lieux sont par définition destinés à rapprocher les gens.»

Des informations plus précises sur la suite du retour à la normale seront communiquées prochainement par le Conseil fédéral.

Terminons en disant que dans les rangs de la Police municipale de Crans-Montana, le coronavirus n’a touché qu’une seule personne, si on en croit ses symptômes, toutefois elle n’a pas été testée.