17.12.2019Échos du Conseil communal du 10.12.2019

image tampon ccm

Voici quelques informations issues des délibérations du Conseil communal de Crans-Montana du 10 décembre 2019.

Zones réservées: le dossier bientôt prêt à être transmis au Canton du Valais

Comme d’autres communes, Crans-Montana doit diminuer la surface de sa zone à bâtir. La question des zones réservées a fait l’objet d’une présentation publique le 14 octobre dernier. Depuis, le Conseil communal a travaillé avec ses consultants pour faire avancer le dossier. Désormais toutes les décisions nécessaires au niveau communal sont réunies, le dossier va pouvoir être transmis pour validation au Canton. Si celui-ci valide le projet de Crans-Montana, début 2020 les périmètres «gelés» pourront être publiés au Bulletin officiel.

Gouvernance politique et administrative de l’ACCM: Crans-Montana ouvre le dialogue avec Lens et Icogne

Dans sa séance du 10 décembre, le Conseil communal a redit combien la gouvernance actuelle avec l’Association des Communes de Crans-Montana (ACCM) ne convient plus; il a rappelé aussi son souhait de continuer à collaborer, dans le futur, avec une solution basée sur l’intercommunalité.

Le président Nicolas Féraud et la vice-présidente Nicole Bonvin Clivaz ont abordé la question avec les membres du Comité directeur de l’ACCM ce 11 décembre. Ils ont proposé une rencontre en début d’année entre les trois conseils municipaux pour réfléchir, ensemble, aux solutions de réforme possibles. Les élus de Crans-Montana souhaitent notamment savoir si Lens et Icogne sont, dans un premier temps, d’accord d’aborder la question du poids décisionnel de chaque commune pour mieux correspondre au poids économique et financier de chaque membre de l’ACCM.

Le Conseil communal de Crans-Montana a rappelé qu’il souhaite faire évoluer l’ACCM au plus vite.

La Commune acquiert la collection de cartes postales de Jean-Paul Sprenger

Cinq classeurs remplis de cartes postales qui concernent la région de Crans-Montana! Au fil des ans, Jean-Paul Sprenger a constitué une belle collection. La Commune a acheté ces images pour les mettre à disposition de la Bibliothèque intercommunale qui aura mission de mettre en valeur ce patrimoine historique à l’attention du grand public.

Le Conseil suit de près l’avancement du dossier d’agrandissement de l’EMS du Christ-Roi

Le Conseil communal a pris connaissance de l’avancement du dossier de rénovation et agrandissement de l’établissement médico-social Le Christ Roi à Lens, un projet qui devrait coûter 28 millions de francs. À noter que le Grand Conseil valaisan a accordé une subvention de 6,8 millions pour ces travaux.

Les travaux vont s’étaler sur deux années et demie, période durant laquelle les pensionnaires s’établiront à l’ancien Centre valaisan de pneumologie sur la commune de Crans-Montana.

Pour éviter les nuisances sonores, des horaires pour le dépôt de déchets aux Moloks sont édictés

Les riverains des Moloks sont parfois incommodés par le bruit du dépôt des déchets. Le Conseil communal a décidé d’instaurer sur toute la commune des horaires au-delà desquels il n’est pas possible de déposer ses déchets:

  • Semaine: interdiction de 22 heures à 8 heures le matin
  • Dimanches et fériés: interdiction de 18 heures jusqu’à 10 heures le matin.

Mandat à une entreprise spécialisée pour aider à lutter contre le Bunia d'Orient

Le Bunia d'Orient (bunias orientalis) fait partie des plantes envahissantes dont il faut impérativement se débarrasser. Il est particulièrement problématique pour l’agriculture en supplantant les espèces fourragères locales. Le Conseil communal a mandaté une entreprise spécialisée pour accompagner les responsables des travaux publics dans la lutte et l’élimination du Bunia d'Orient.

Sur le territoire de la commune de Crans-Montana, la plante est concentrée entre 1000 et 1500 mètres d’altitude; quelques zones de plus haute altitude sont également touchées. Des luttes actives vont être programmées, au printemps et en automne, afin de contenir la propagation. Une base de données des lieux contaminés va être réalisée et un réseau de surveillance mis en place.

Les particuliers doivent être sensibles eux aussi à la problématique. Une information à leur attention est programmée.