25.05.2021Inalpe: chaque année, environ 160 génisses sont confiées aux bons soins de la Commune de Crans-Montana

inalpe-genisses-mai-2021

C’est plein d’entrain que, tous les ans le 1er week-end de mai, le jeune bétail quitte son quartier d’hiver pour reprendre sa vie de nomade à travers nos pâturages. La météo leur réserve parfois pluie et neige, mais l’herbe y est goûteuse… Fin juin, elles alperont à Mont-Lachaux. Au moment de la fusion, en 2017, la Commune de Crans-Montana a repris cette pratique en gérant le jeune bétail qui lui est confié, activité qui contribue à l’entretien des surfaces agricoles. Une action en faveur de la biodiversité sur notre territoire!

 

Environ 160 bêtes sont alpées chaque année, confiées à la Commune de Crans-Montana par de nombreux propriétaires de tout le Valais : «La demande est telle que nous devons refuser», avoue Joël Briguet, responsable des Travaux publics. Les génisses viennent du Valais romand comme du Haut-Valais. Toutes sont de la race d’Hérens.

«C’est intéressant pour les éleveurs de nous les confier leur jeune bétail en estivage. Et pour la Commune de Crans-Montana, c’est une manière de pérenniser l’entretien des surfaces agricoles exploitées par les anciennes communes de Chermignon et Montana.»

On parle ici de 220'000 m2 pour Chermignon et 260'000 m2 pour Montana.

«Nous répartissons les bêtes en deux troupeaux qui pâturent dans les prés des villages d’abord, à 800 mètres d’altitude, puis ce jeune bétail monte progressivement jusqu’à l’alpage de Mont-Lachaux (géré par la Grande Bourgeoisie); les bêtes y restent durant une centaine de jours. Elles profitent chez nous d’un bon fourrage et nous garantissons aux propriétaires un service sérieux et fiable.» 

Travaux conséquents utiles pour la biodiversité

Deux bergers sont engagés à la saison pour s’occuper des bêtes et les travaux d’entretien sont assurés par des collaborateurs des Travaux publics: arrosage des parcs le printemps et l’été (les prairies sèches nécessitent un soin spécial puisqu’il n’est pas autorisé de les arroser par aspersion), entretien des clôtures, broyage et coupe du bois mort… Bref, un travail conséquent, qui concerne aussi les relations avec les éleveurs, qui demande une bonne connaissance du milieu des reines et du bétail, et bien sûr une disponibilité permanente en cas de problème.

Au final, la Commune de Crans-Montana contribue de cette manière à l’entretien de ces espaces verts, favorisant la biodiversité, cet entretien joue un rôle de protection contre les incendies. La Commune de Crans-Montana encaisse les subventions versées par la Confédération, ce qui contribue à réduire le coût de la main-d’œuvre engagée pour tous les travaux et le gardiennage.

Début octobre, le bétail quittera l’alpage et retournera pâturer dans les villages jusqu’au 20 novembre environ.