26.09.2019Jumelage entre Lebanon Mountain Trail et Crans-Montana

Marcher ensemble, c’est prendre le temps de la rencontre et du partage. L’adage se révèle encore plus pertinent lorsque les randonneurs proviennent d’horizons, de pays différents. Les trente promeneurs de Suisse et du Liban qui ont relié Loèche-les-Bains à Crans-Montana, lundi 23 septembre, ont vécu une riche expérience au terme de laquelle, un jumelage a été scellé entre Lebanon Mountain Trail (LMT), sentier de grande randonnée de 470 km qui traverse le Liban et Crans-Montana.

 

Le Lebanon Mountain Trail (LMT) qui traverse de 76 localités situées à des altitudes entre 600 et plus de 2000 mètres est une fantastique randonnée. Mais au-delà de la marche, «c’est un projet de mise en valeur du patrimoine, de la culture et de la biodiversité de notre pays», explique Maya Karkour, la présidente de cette organisation. La conscience écologique et la nécessité de préserver ces richesses naturelles doivent être renforcées dans un Liban qui doit faire face à d’autres défis.

Le LMT, créé il y a 12 ans, contribue à ce projet de revitalisation de sentiers historiques et agricoles. Les retombées économiques sont tangibles grâce aux gîtes et hôtels ouverts tout au long du parcours. Cela a créé une dynamique au travers des équipements, de l’entretien des sentiers mais aussi de l’emploi. Un certain nombre de guides formés – connaissances de la faune, de la flore, géologie…- assurent l’accompagnement des randonneurs.

Explorateurs de nos montagnes

Notre pays apporte son aide à ce projet de conservation et développement au travers de son ambassade à Beyrouth. François Barras, ancien ambassadeur suisse au Liban a initié ce programme de soutien financier. Pour cela, il a fait appel à la Fondation pour le développement durable des régions de montagne (FDDM) basée à Sion et dont le directeur, Eric Nanchen, a accompli des missions au Liban.

«Notre objectif était de sensibiliser les écoles et les professeurs aux problématiques de la préservation de l’environnement. Nous avons créé une plateforme interactive qui aborde des thématiques de protection (eau, air, forêt…), au travers de jeux et activités», explique le directeur. Ainsi près de 40 écoles le long du parcours ont bénéficié de ce programme intitulé « les explorateurs de nos montagnes».

Jumelage pour construire des ponts

Le LMT a développé une politique de jumelage avec d’autres régions de randonnée en Corée du Sud, au Brésil et au Canada. «On dit que le Liban est la Suisse de l’Orient. Ce jumelage entre nos sentiers était donc tout naturel », a déclaré Mme Rola Noureddine, Ambassadeur du Liban en Suisse, lors de la cérémonie de la pose d’une plaque commémorative au Musée d’alpage de Colombire. Dans son allocution, le président de Crans-Montana, Nicolas Féraud, a souligné la parenté entre les démarches de préservation du patrimoine de sa commune par le Hameau de Colombire et celle du Lebanon Mountain Trail. «Vous contribuez à la cohabitation entre les diverses communautés de votre pays. La marche de ce jour reliant nos deux régions linguistiques germanophones et francophones symbolisent également ce trait d’union », a-t-il déclaré à l’adresse des responsables du LMT.
 

Photos: Jean-Michel Bonvin

 

Valrando au Liban

La trentaine de marcheurs, parmi lesquels l’ancien président de la Confédération Pascal Couchepin, étaient accompagnés lundi 23 septembre par le président de Valrando Claude Oreiller qui a présenté son organisation, forte de 2000 membres. Des liens ont été créés avec le LMT qui se concrétiseront, l’année prochaine, par une randonnée des Valaisans au Liban.